Catégorie : Accompagnement hors travaux (social, budgétaire…)

Enerterre

Enerterre, portée par l’association du même nom, est un dispositif ayant pour objet d’apporter des solutions aux ménages vivant mal leur logement. Initié au sein du Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin depuis 2012, l’action s’insère dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique ainsi que la réhabilitation de l’habitat et opère via l’Auto-Réhabilitation Accompagnée et Partagée (ARAP) à travers l’organisation de chantiers participatifs.

Signature de la convention avec La Poste

La convention entre la CARENE Saint-Nazaire Agglomération et La Poste est signée ! Les facteurs démarrent leurs tournées le 15 janvier 2018. Les agents du CCAS ont, quant à eux, terminé leur formation et les visites à domicile ont pu commencer sur Saint-Nazaire.

ADIL 26

« Energie : économie, confort, santé. Bien vieillir avec AG2R La Mondiale » Votre logement n’est pas très confortable en hiver, ou vos factures d’énergie sont élevées ? Vous pouvez bénéficier de la visite de jeunes en service civique qui vous conseilleront pour gagner en confort et faire des économies. Ces jeunes vous installeront du matériel économe, et vous... Lire la suite »

CAMEL – Tiers-Payant Rénovation

Le projet « Tiers-Payant Rénovation » constitue un dispositif complémentaire aux aides publiques à l’amélioration de l’habitat des propriétaires modestes, qui sont le plus souvent versées à l’issue des travaux de rénovation.
Camel souhaite intervenir en amont et en aval des projets de réhabilitation, en offrant une solution de préfinancement aux ménages précaires ne disposant pas des ressources nécessaires à l’engagement de leurs chantiers, et en assurant un suivi post-travaux de leurs consommations énergétiques.

CREAQ – Pavillon de la Mutualité

Le Pavillon Mutualité et le CREAQ proposent une action conjointe visant à travailler sur le volet Santé de la précarité énergétique. Cette action est basée sur l’accompagnement que mène chacune de ces deux structures :
-Pavillon Mutualité : via son conseil Médical en Environnement Intérieur
– CREAQ : via son accompagnement socio-technique des ménages en précarité énergétique.

L’objectif est d’accompagner ainsi 25 à 30 ménages, sur le territoire d’action de la CMEI (Gironde, Lot-et-Garonne, Dordogne, Nord Landes). Une première phase expérimentale a été menée en 2016.

QUERCY ÉNERGIES

Mise en place d’une coordination entre les deux programmes SLIME du département du Lot afin de rendre le dispositif plus lisible auprès des partenaires et donc de rendre l’action plus efficace.

CAP’HSD

CAP’HSD est un dispositif de recherche-action visant à CApitaliser les Pratiques pour la rénovation énergétique en Habitat Social Diffus et à lutter contre la précarité énergétique. Le projet s’appuie sur une co-construction, avec les bailleurs sociaux, des réflexions et outils développés, tout en replaçant les usagers au cœur de la rénovation.

Ville et CCAS Lille : Médiation énergie locataire/bailleur

Le médiateur réalisera une évaluation des consommations d’énergie et d’eau des ménages ainsi qu’une étude technique du logement.
ll pourra préconiser des travaux et faire le lien avec le propriétaire bailleur pour l’inciter à les réaliser. Des conseils avisés et, si nécessaire, une prime aux travaux de performance énergétique, peuvent ainsi permettre d’améliorer durablement le logement.
Il proposera également d’installer des équipements d’économie d’énergie et d’eau et apportera des conseils pour réaliser des économies.

156 médiations ont été réalisées en 2017 dont 85 locatifs privés à mars 2018 avec 68 médiations auprès du bailleurs qui ont mené 32 projets de rénovation énergétique.
Cette expérimentation soutenue par plusieurs partenaires (AG2R, Fondations Abbé pierre et Schneider; Département) a permis de la rendre visible sur le territoire métropolitain, départementale et nationale. La MEL a repris l’expérimentation dans son nouveau programme 2018-2022 pour en faire bénéficier tous les métropolitains (1 120 000 habitants et 460 000 résidences principales occupés dont 26% locatif privé et 24% locatif social)