Comment recruter de nouveaux bénéficiaires ? Atelier avec Locaux-Moteurs

7 août 2017

Le projet Locaux-Moteurs est lauréat de la première promotion du programme Porteurs d’Idées Énergétiques. Son action ? Miser sur le lien local et les habitants pour repérer les ménages en situation de précarité énergétique (découvrez l’ensemble du projet ici).
À ce titre, il bénéfice, comme l’ensemble des projets, d’un accompagnement opérationnel par les partenaires du programme et notamment l’organisation d’ateliers de résolutions de défis par l’association MakeSense.

Durant 2h30, grâce à une méthodologie eprouvée par 2000 associations , les participants sont invités à proposer des idées nouvelles, L’objectif de ces ateliers est double :

  • Apporter des solutions à un défi opérationnel rencontré par le porteur de projet, par exemple,  « Comment améliorer la communication au sein de mon équipe  ? » ou « Comment multiplier par deux le trafic de mon site internet ? »
  • Mobiliser et engager des partenaires du projet et créer une dynamique positive. L’atelier s’est déroulé au coeur de la zone d’intervention des Locaux-Moteurs, en proche banlieue d’Angers.

Le bureau de l’association a mobilisé une douzaine de personnes intéressés par le projet (professeurs, étudiants, bénévoles d’associations locales, …) autour du défi identifié et formalisé en lien avec MakeSense. Comment recruter de nouveau bénévoles pour les Locaux-Moteurs ? Autrement dit, comment

Durant la deuxième partie de l’atelier,  les participants approfondissent en sous-groupe  les idées émergées durant le brainstorming.


Un point commun des solutions est d’aller chercher les bénévoles de manière active c’est à dire sur un lieu et à un moment où ils sont disponibles. 4 solutions ont émergées :

  • 1. Expériences chimiques ludique en école primaire pour mettre en valeur les principe d’isolation et de fuites thermiques. L’objectif est de toucher les parents à travers la sensibilisation des enfants.
  • 2. Action de sensibilisation hebdomadaire dans un supermarché, lieu de très grande fréquentation. Le porteur de l’idée souhaite explorer l’idée notamment au sein de magasins de bricolages.
  • 3. Action de sensibilisation par le théatre-forum lors d’un événement local existant. Cette pratique née, il y a 30 ans les favelas brésiliennes, met le quotidien des habitants au centre du processus créatif. En lien avec des compagnies angevines, l’objectif des participants est de donner à voir la réalité de la précarité énergétique au travers de pièces humoristiques, co-écrites avec les habitants, afin de favoriser le passage à l’action.
  • 4. Présence d’une mascotte sur les terrains sportifs. Le déguisement de mascotte est un outil efficace pour ancrer une marque et un message. Le terrain de sport correspond à un lieu où les habitants sont ouverts au dialogue.

Bravo aux participants !