Retour sur l’atelier du 17 mars

1 avril 2017

Les 10 lauréats du premier appel à projets et les partenaires du programme se sont réunis vendredi 17 mars une journée d’échange et de travails sur des défis communs. Retour sur les temps-forts.


Animée par le cabinet Kimso, l’objectif de la matinée est de revenir sur les fondamentaux de l’évaluation d’impact social : pourquoi et pour qui on évalue ? qu’est ce qu’on évalue ? Ces discussions servent de base aux travaux d’auto-évaluation par les projets de leurs impact social, une des composantes techniques du programme.
Le deuxième volet de la matinée était l’identification des attentes des porteurs de projets par rapport aux apports du programme : renforcement des compétences, synergies entre les projets, financement et émergence pratiques nouvelles. Ces éléments permettront

L’objectif de l’après-midi était d’explorer collectivement un défi récurrent pour les acteurs de le précarité énergétique : la mise en action des bénéficiaires. La première partie est consacré à la mutualisation des bonnes pratiques et des expériences de terrain des différents projets. Puis, Maxime Pekkip de CRESUS, association historique luttant pour la prévention du surendettement, intervient pour apporter un regard extérieur sur le défi de la mise en action. Il insiste notamment sur l’importance d’outils de suivi des bénéficiaires pour construire des profils-types par action pour gagner de l’énergie et du temps sur le repérage.
En outre, Maxime a partagé l’enseignement suivant : les bénéficiaires, animés en communauté, sont les meilleurs ambassadeurs d’une offre et se révèlent très efficaces dans le repérage des personnes en situation de précarité énergétique. En concertation avec les lauréats, cette dimension sera exploré lors des prochains ateliers du programme.
RDV le 4 mai pour le prochain temps-fort du programme Porteurs d’Idées Énergétiques !